Qu'est-ce qu' être Maître Restaurateur?

Alain Warth est chargé de mission de l’Association Française des Maîtres Restaurateurs et directeur de publication de la revue Terres de Chefs : revue officielle de l’Association Française des Maîtres Restaurateurs. Il était de passage en Guadeloupe pour participer au concours du Lélé D’Or et faire un numéro spécial de Terres de Chefs sous nos latitudes. Foodîles l’a rencontré pour vous.
21-06-2015 07:48:40 Publié par Foodîles

Qu’est-ce que l’Association des Maîtres Restaurateurs ?
L’Association a été créée sous l’impulsion de l’Etat et avait pour objectif à l’origine d’attribuer une distinction officielle aux restaurateurs de métier afin de reconnaitre leurs compétences et valoriser leur professionnalisme. La France compte plus de 3 000 Maîtres Restaurateurs.

Cinq sont présents en Guadeloupe :
- Fred Hatil du restaurant Caprice des Iles à Bouillante
- Jean-Claude Valvason du restaurant Coco Kafé l’Aquarium à Gosier
- Joseph Battle du restaurant Côté Jardin à Pointe-à-Pitre (Marina)

Deux nouveaux titres reçus en 2015 :
- Bruno Gain du restaurant Le Rayon Vert à Ferry Deshaies
- Jimmy Bribrac, O’Z’Epices à Bouillante

Quelles sont les conditions pour être Maître Restaurateur ?
Un nouveau cahier des charges sortira dans quelques jours. Essentiellement, on retient que l’on est sur du produit frais, le professionnalisme du chef et sur du « fait maison ». Le chef doit faire l’intégralité de sa cuisine dans son établissement et ne rien acheter de préparé.
L’obtention du titre de Maître Restaurateur fait l’objet d’une démarche personnelle et le candidat passe un audit avec un organisme indépendant. S’il est déclaré admis, son titre lui est remis par le préfet lors d’une cérémonie.

Les chefs guadeloupéens possèdent-ils des atouts que les chefs de l’hexagone n’ont pas ?
Les plats de la Guadeloupe sont encore empreints de tradition. C’est une grande force pour les chefs de l’île car ils nous proposent de la cuisine traditionnelle de haute qualité qui tend vers la gastronomie. Il s’agit d’un véritable atout touristique, une vraie carte à jouer pour le futur.

La cuisine authentique guadeloupéenne tend de plus en plus vers une cuisine créole évolutive. Comment jugez-vous cette évolution ?
Elle n’est pas toute neuve et date des années 80 avec Francis Delage qui a été un précurseur reconnu par ses pairs. Il a été à l’initiative des premières émissions culinaires et de l’Encyclopédie de la Cuisine Créole que beaucoup de guadeloupéens possèdent aujourd’hui.


Découvrez plus d’informations en consultant le site : www.maitresrestaurateurs.com